L’homme qui a fait l’ours

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur mon parcours et mon histoire?

Le bois et moi, c’est une longue histoire d’amour. Tout petit déjà, alors que je passais mes étés au mayen avec ma grand-mère, ou que j’accompagnais mon parrain aux foins, couteau et branchette étaient mes fidèles compagnons. Je taillais, ici une vache des jeux d’enfants d’antan, là un sifflet en frêne, bref, la sculpture fait partie de moi.

Petit à petit, je me suis diversifié. Fidèle aux masques du carnaval d’Evolène, mes origines, j’ai également approfondi mes connaissances d’ébénisterie, découvert de nouvelles possibilités, pour en venir à manier avec bonheur la tronçonneuse. Aujourd’hui, j’ai choisi de faire le plus possible de sculpture – quelle qu’elle soit – et de travailler l’ébénisterie à l’ancienne, dans la simplicité et en prenant le temps de bien faire de belles choses faites pour durer.

Pour ceux que cela a rendu un peu curieux, voici ce que l’on écrit sur mon travail et le Carnaval d’Evolène…

Facebookyoutubemail